Beaucoup d'humains sont polyglotes...

...Jusque là tout va bien...

 

Avez-vous déjà posé la question suivante autour de vous :"Sais-tu dire sagesse dans une autre langue?"

 

Peut être, comme moi, tomberez-vous sur les exceptions qui confirment la règle en vous l'épelant dans 4 langues avec le supplément verlan.

Mais ce ne sera sans doute pas la majorité.

Pourtant nous savons (quasi) tous traduire guerre, torture, arme, tuer, violer, voleur dans une autre langue!

 

Je fais partie de ceux qui pensent encore (éternel pragmatique) que la sagesse est l'aboutissement de toute philosophie, et donc par extension de toute existence humaine.

 

Méfiez-vous si vous parlez de sagesse en public vous passerez pour :

1 . un fou

2 . un drogué

3 . un gourou

4 . un réveur

5 . un idiot

6 . un mutant

 

Ne sachant dans quelle catégorie me ranger, votre humble serviteur a lancé un dé à six faces : zut j'ai fait 5!

 

Si nous avons balayé ce terme hors du langage quotidien, à quoi tendons nous vraiment?

 

Est-ce qu'une question semblant si prosaïque ne pourrait pas nous aider à comprendre les malaises à répétition de notre civilisation?