Extrait...

 

J’écris ces mots aujourd’hui comme séduirait une sorcière au regard empoisonné. Ce sont des lettres dans un présent dont tu es l’étranger. Tu connais pourtant ta position exacte, la date et la température approximative ; moi je n’y entend rien. Voici la magie de la phrase, non encore advenue, invoquée à demi voix, à semi verbe.

Je ne te parlerai de rien. Je voulais écrire un roman, encore, mais ce n’est pas cela que je fais finalement. Se perdre demande une certaine abnégation que le narratif stricto sensu m’interdit. C’est ce vecteur potentiel que je souhaite chevaucher ; celui qui part d’un ici, différent de vous à moi (changement de cible?) puis se dirige comme il peut au travers de pensées qui prennent corps dans ces caractères, bons ou mauvais... Typographiques en tout cas.

A n’en pas douter, narration se fera. Ne s’insinue-t-elle pas toujours de toutes façons ? Comme cet anthropomorphisme agaçant qui pousse chacun à reconnaître un visage dans un ciel nuageux ou dans une poignée de vis abandonnée sur un établi poussiéreux. La narration guette la moindre incartade, le moindre écart d’écriture pour survenir et s’imposer alors. Elle est souveraine de l’anecdote, impératrice sur son plan. Je tenterai donc de ne pas narrer, de ne pas navrer non plus j’espère. Elle gouverne son plan ? Ceci impliquerait semble-t-il  un dessein, une planification ; à moins que ce ne soit un dessin, tracé sur carte normée. L’histoire, comptée (on s’en rend compte) par un narrateur se teinte de subjectivité quand elle n’en devient pas un concentré. Il faudrait, pour contrer cet état de fait, un texte qui soit narré par de multiples personnes, extérieures chacunes à l’action.

Arrrgh ! Encore un piège : l’action !

Bon, déminage oblige, Je m’arrête et je respire avant de continuer. Sans que vous ne puissiez avoir le loisir de le vérifier d’ailleurs. Dès lors que nous avons mis en évidence cet axiome (d’accord vous n’aviez pas besoin de moi pour cela), je pourrais vous transmettre n’importe quelle information sur les conditions d’écriture de ces lignes. Tic tac toc… Allitération peut être, ineptie sûrement ; je reprends :

Arrrgh ! Encore un piège : l’action !