15 juin 2017

BRRRRR...Gzit...

Extrait...   J’écris ces mots aujourd’hui comme séduirait une sorcière au regard empoisonné. Ce sont des lettres dans un présent dont tu es l’étranger. Tu connais pourtant ta position exacte, la date et la température approximative ; moi je n’y entend rien. Voici la magie de la phrase, non encore advenue, invoquée à demi voix, à semi verbe. Je ne te parlerai de rien. Je voulais écrire un roman, encore, mais ce n’est pas cela que je fais finalement. Se perdre demande une certaine abnégation que le narratif stricto sensu... [Lire la suite]
Posté par lukrate à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]